Print Friendly, PDF & Email

Le subjonctif est le mode de l’incertitude (contrairement à l’indicatif où les faits exprimés sont certains).
Il n’a pas les mêmes valeurs selon qu’il apparaît dans une proposition principale / indépendante ou dans une proposition subordonnée.

Dans les propositions principales ou indépendantes :

Il exprime le souhait, la prière :

« Pourvu que Barnabé réussisse son contrôle ».

Il exprime un ordre (pour remplacer l’impératif) :

« Qu’il parte ! »

Dans les propositions subordonnées :

Son emploi est obligatoire dans les propositions subordonnées conjonctives COD d’un verbe de doute, crainte, regret, désir :

« Je voudrais que tu apprennes cette leçon ! »

« Je doute qu’il finisse premier. »

« Je regrette qu’il soit parti. »

« Je désire que nous partions en vacances. »

Son emploi est obligatoire dans les propositions subordonnées circonstancielles commençant par « que », « quoique », « bien que », « avant que », « pour peu que » :

« Barnabé a rangé sa chambre avant que  sa mère finisse la vaisselle. »

« Pour peu qu’il ne pleuve pas, je serai content. »

ATTENTION : dans les propositions subordonnées circonstancielles commençant par « si bien que », « lorsque », « alors que », « après que », « parce que », on emploie l’indicatif :

« Barnabé a rangé sa chambre après que sa mère lui a demandé de le faire. »

« Ma mère est contente lorsque je suis en avance. »

En lien avec cet article :