Reconnaître et orthographier les terminaisons des formes verbales en /e/ et /ɛ/

Beaucoup de formes verbales, conjuguées ou non, se terminent par les sons /e/ et /e/, avec de nombreuses variantes orthographiques.
NB : cette leçon se fonde sur la prononciation standard du français.

VARIANTES ORTHOGRAPHIQUES DU SON / e /

orthe

VARIANTES ORTHOGRAPHIQUES DU SON / ɛ/

orthet

CHOISIR ENTRE –er ET –é 

Astuce :    

  • Si on peut remplacer par un verbe à l’infinitif d’un autre groupe, on écrit –er, sinon on écrit –é. Si on a identifié un participe passé (finale en –é), vérifier s’il s’accorde ou non. Revoir la leçon sur l’accord du participe passé.

Exemples :

  • Il ne faut pas marcher sur les pelouses à Il ne faut pas courir sur les pelouses.
  • Il ont marché sur les pelouses à *Ils ont courir sur les pelouses.

 

LA FINALE –ez 

Astuce :

  • Identifiez le sujet qui doit être le pronom personnel « vous » ou un groupe nominal équivalent.
  • Identifiez le temps verbal grâce au contexte de la phrase.

Exemples :

  • Barnabé se demande si vous viendrez à son anniversaire. Futur de l’indicatif
  • Barnabé se demande si vous venez à son anniversaire. Présent de l’indicatif
  • Barnabé s’est demandé si vous veniez à son anniversaire. Imparfait de l’indicatif
  • Il faut que vous veniez à son anniversaire ! Présent du subjonctif
  • Venez à son anniversaire ! Présent de l’impératif

Le piège à éviter :    

  • « vous » n’est pas toujours sujet : il peut aussi être complément du verbe. On n’accorde avec « vous » que s’il est sujet !

Exemples :

  • Vous viendrez à son anniversaire.
    • > « Vous » est sujet, on accorde le verbe avec –ez.
  • Barnabé vous a demandé de venir à son anniversaire.
    • > « Vous » n’est pas sujet. On accorde le verbe avec le sujet Barnabé.

 

LA FINALE –AI (prononcée /e/)

Astuce :

  • Identifiez le sujet , qui doit être le pronom personnel « je » ou un groupe nominal équivalent.
  • Identifiez le temps verbal grâce au contexte de la phrase : passé simple ou futur.

Exemples :

  • Longtemps avant l’évènement, je me demandai, inquiet, s’ils allaient venir à mon anniversaire afin de m’y préparer. Passé simple de l’indicatif
  • Demain je demanderai de l’aide pour concocter un gâteau d’anniversaire. Futur de l’indicatif

 

DISTINGUER –AI ET -AIS (prononcées /ɛ/)

Astuces :

  • Identifiez le sujet , qui doit être le pronom personnel « je » ou un groupe nominal équivalent.
  • S’il n’y a pas de –r avant la terminaison, il s’agit de l’imparfait de l’indicatif.
  • S’il y a un –r avant la terminaison, il s’agit du futur de l’indicatif ou du présent du conditionnel. Identifiez le mode et le temps du verbe grâce au contexte de la phrase. L’indicatif indique une action certaine, le conditionnel une action incertaine.

Exemples :

  • Je me demandais si je devais t’aider
    • > Pas de –r, c’est de l’imparfait.
  • Demain je te demanderai de venir m’aider.
    • > Il y a un –r, l’action est certaine (demain), c’est du futur.
  • Je te demanderais de venir m’aider si j’en avais besoin.
    • > Il y a un –r, l’action est incertaine (si), c’est du présent du conditionnel.

En lien avec cet article :