Au brevet, l’exercice de réécriture porte sur quelques phrases du texte.
Vous devez changer un ou deux éléments (généralement le temps d’un verbe, le nombre ou le genre d’un mot), ce qui entraîne des changements dans tout le passage.

  1. Féminin + passé composé – Flaubert, Madame Bovary
  2. Futur – Zola, Le Vœu d’une morte.
  3. Pluriel – Zola, L’Assommoir.
  4. Passé simple – A. Ernaux, La Place.
  5. Conditionnel présent – P. Daninos, Les carnets du major Thompson.
  6. Pluriel + présent de l’indicatif – Flaubert, Madame Bovary.
  7. Passé simple – Daudet, Le Petit Chose.
  8. Présent de l’indicatif – Flaubert, Madame Bovary
  9. Présent de l’indicatif – Henri Bosco, L’Enfant et la rivière.
  10. Futur + pluriel – André Malraux, La condition humaine.
  11. Présent de l’indicatif – Roland Dorgelès, Les Croix de bois.
  12. Imparfait de l’indicatif – Henri Barbusse, Le feu, journal d’une escouade.
  13. singulier + présent de l’indicatif – Hervé Bazin, Vipère au poing.
  14. Première personne du singulier + présent de l’indicatif – Roland Dorgelès, Les Croix de bois.
  15. Pluriel + futur de l’indicatif – Robert Desnos, « Ce coeur qui haïssait la guerre », Destinée arbitraire
  16. Conditionnel présent + pluriel – P. Levi, Si c’est un homme.
  17. Présent de l’indicatif + pluriel – J. Joffo, Un Sac de billes.
  18. Imparfait de l’indicatif + pluriel – J. Vallès, L’Enfant.
  19. Pluriel – Victor Hugo, Napoléon le petit
  20. Pluriel – Christian Bobin, L’Inespéré
  21. Impératif + pluriel – Jean Anouilh, Antigone
  22. Passé composé + pluriel – Jorge Semprun, L’écriture ou la vie
  23. Pluriel – Balzac, Le Père Goriot.
  24. Plus-que-parfait – Charles Baudelaire, Petits Poèmes en prose, « Le crépuscule du soir ».

En lien avec cet article :