Publicité

L'écran est trop petit : cliquez pour déplier le menu.

Publicité

Les compléments circonstanciels

Les compléments circonstanciels précisent, dans toute la phrase, les « circonstances » dans lesquelles se déroule l’action exprimée par un verbe principal : le temps, le lieu, la manière, la cause, la conséquence, le but, la comparaison…

On peut généralement déplacer et supprimer les compléments de phrase (contrairement au complément d’objet), et on peut les multiplier.

Les compléments circonstanciels et les différentes classes grammaticales pouvant occuper cette fonction grammaticale

Natures
Exemples
Adverbes
  • Barnabé travaille lentementCC de manière.
Groupes nominaux
  • Barnabé travaille rue Charles Lefrançois. CC de lieu.
  • Barnabé travaille le soir. CC de temps.
Groupes nominaux prépositionnels
  • Barnabé travaille pour l’argent. CC de but.
  • Barnabé travaille par nécessité. CC de cause.
  • Barnabé travaille à la manière d’un chef. CC de comparaison.
  • Barnabé a réussi pour notre plus grande joie. CC de conséquence.
  • Avec de la chance, Barnabé trouvera un travail. CC de condition
Groupes verbaux
  • Barnabé travaille pour gagner de l’argent. CC de but.
Gérondifs
  • Barnabé travaille en sifflant. CC de manière.
Proposition subordonnée conjonctive (dans la phrase complexe uniquement)
  • Barnabé travaille lorsqu’il en a envie. CC de temps.
  • Barnabé travaille parce qu’il veut réussir. CC de cause.
  • Barnabé travaille beaucoup, si bien qu’il est premier de la classe. CC de conséquence.
  • Barnabé travaille pour que tout le monde le félicite. CC de but.
  • Barnabé travaille plus que son frère ne travaillait en quatrième. CC de comparaison.
  • Barnabé travaille si on le motive. CC de condition / hypothèse.
  • Barnabé travaille alors que Hortense s’amuse. CC d’opposition.
  • Barnabé travaille quoique cela ne lui plaise guère. CC de concession.
Proposition subordonnée participiale
  • Son travail terminé, Barnabé peut jouer. CC de cause

REMARQUES

Les compléments circonstanciels du type : « Il se comporte comme un idiot », « Il est plus malin que son frère » sont des propositions subordonnées (conjonctives circonstancielles) elliptiques. En effet, le verbe est « sous-entendu » (il se comporte comme un idiot se comporte / Il est plus malin que son frère n’est).

Liste des principales conjonctions de subordinations

Les propositions subordonnées circonstancielles peuvent contenir un verbe conjugué au subjonctif ou à l’indicatif.

« Circonstances »
Conjonctions
Temps
  • quand, lorsque, comme, dès que, pendant que, tandis que, au moment où, depuis que, après que + indicatif
  • jusqu’à ce que, avant que + subjonctif.
Cause
  • parce que, puisque, comme, vu que, du moment que, étant donné que… + indicatif
But
  • pour que, afin que, de peur que, de crainte que, dans l’espoir que…+ subjonctif.
Conséquence
  • si…que, tellement…que, tant…que, de sorte que, si bien que, trop…pour, assez…pour… + indicatif
Comparaison
  • comme, ainsi que, de même que, aussi que, plus…que, mieux…que, moins…que… + indicatif
Condition / hypothèse
  • Si + indicatif
  • A condition que, à supposer que, à moins que, pour peu que, pourvu que, en admettant que, supposé que, soit que…soit que, soit que…ou que + subjonctif.
Opposition / concession
  • Quoique, bien que, encore que, sans que + subjonctif.
  • Alors que, tandis que, au lieu que, alors même que + indicatif

En lien avec cette leçon sur les compléments circonstanciels

En lien avec le mode subjonctif

Publicité