Les complément de phrase (compléments circonstanciels).

Les compléments de phrase précisent les « circonstances » dans lesquelles se déroule l’action exprimée par un verbe : le temps, le lieu, la manière, la cause, la conséquence, le but, la comparaison…

On peut déplacer et supprimer les compléments de phrase (contrairement au complément d’objet), et on peut les multiplier.

Classes grammaticales pouvant occuper la fonction complément circonstanciel :

 Adverbes
  • Barnabé travaille lentement. CC de manière.
 Gérondifs / groupes gérondifs
  • Barnabé travaille en sifflant. CC de manière.
  • Barnabé travaille en sifflant la Marseillaise. CC de manière.
Groupes nominaux

 

  • Barnabé travaille rue Saint Nicolas. CC de lieu.
  • Barnabé travaille le soir. CC de temps.
  • La lumière allumée, Barnabé travaille. CC de manière.
 Groupes nominaux prépositionnels
  • Barnabé travaille à Paris. CC de lieu.
  • A dix heures, Barnabé arrête de travailler. CC de temps.
  • Barnabé travaille en musique. CC de manière.
  • Barnabé travaille pour l’argent. CC de but.
  • Barnabé travaille par nécessité. CC de cause.
  • Barnabé travaille à la manière d’un chef. CC de comparaison.
  • Barnabé a réussi pour notre plus grande joie. CC de conséquence.
  • Avec de la chance, Barnabé trouvera un travail. CC de condition
Groupes infinitifs
  • Barnabé travaille pour réussir. CC But
Propositions
subordonnées
circonstancielles
(dans la phrase
complexe uniquement)
  • Barnabé travaille lorsqu’il en a envie. CC de temps.
  • Barnabé travaille parce qu’il veut réussir. CC de cause.
  • Barnabé travaille beaucoup, si bien qu’il est premier de la classe. CC de conséquence.
  • Barnabé travaille pour que tout le monde le félicite. CC de but.
  • Barnabé travaille plus que son frère ne travaillait en quatrième. CC de comparaison.
  • Barnabé travaille plus que son frèreCC de comparaison.bullet_error
  • Barnabé travaille comme un forcené. CC de comparaison. bullet_error
  • Barnabé travaille si on le motive. CC de condition / hypothèse.
  • Barnabé travaille alors que Hortense s’amuse. CC d’opposition.
  • Barnabé travaille quoique cela ne lui plaise guère. CC de concession.

bullet_errorREMARQUES :

Les compléments circonstanciels du type : « Il se comporte comme un idiot », « Il est plus malin que son frère » sont des propositions subordonnées circonstancielles elliptiques. En effet, le verbe a été « effacé » (il se comporte comme un idiot se comporte / Il est plus malin que son frère n’est).

Les propositions subordonnées circonstancielles introduites par « que » peuvent contenir un verbe conjugué au subjonctif ou à l’indicatif. Liste des principales conjonctions de subordinations :

Circonstances 
Conjonctions
Temps
  • quand, lorsque, comme, dès que, pendant que, tandis que, au moment où, depuis que, après que + indicatif
  • jusqu’à ce que, avant que + subjonctif.
Cause

 

  • parce que, puisque, comme, étant donné que… + indicatif
  • de peur que, de crainte que, dans l’espoir que… + subjonctif.
But
  • pour que, afin que, … + subjonctif.
Conséquence

 

  • si…que, tellement…que, tant…que, de sorte que, si bien que, trop…pour, assez…pour… + indicatif
Comparaison
  • comme, ainsi que, de même que, aussi que, plus…que, mieux…que, moins…que… + indicatif
Condition /
hypothèse

 

  • Si + indicatif, à condition que, à supposer que, à moins que, pour peu que, du moment que, pourvu que, en admettant que, supposé que, soit que…soit que, soit que…ou que + subjonctif.
Opposition /
concession
  • Quoique, bien que, encore que, sans que + subjonctif.
  • Alors que, tandis que, au lieu que, alors même que + indicatif

En lien avec cet article :